Piscine en bois : fausse ou bonne idée ?

Piscine en bois : fausse ou bonne idée ?

Publié par le 7 Jan 2019 dans Loisirs

Piscine en bois : fausse ou bonne idée ?

Beaucoup de personnes rêvent d’avoir une piscine en bois pour donner du charme à leur jardin. Qu’il soit enterré ou semi-enterré, ce type de bassin de nage est apprécié pour sa facilité d’installation. Contrairement aux idées reçues par ailleurs, une telle piscine ne demande pas plus d’entretien que ses consœurs.

Les deux grandes familles de piscines en bois existantes

Qu’elle soit enterrée ou à moitié hors-sol, une piscine en bois promet des instants de détente inoubliables, pour un tarif beaucoup moins onéreux. Ces deux types de bassins de nage s’adaptent à presque tous les espaces extérieurs mêmes les plus exigus. Ils se déclinent sous diverses formes et confèrent une durabilité plus ou moins longue. La piscine enterrée favorise la mise en place d’aménagements annexes et donne du cachet à votre jardin. Elle affiche une meilleure tenue dans le temps par rapport à un bassin de nage semi-enterré. Contrairement à ce dernier, elle doit être enfouie complètement dans le sol, à un emplacement spécial.

Quant à l’autre piscine, elle contribue à rehausser votre décor d’extérieur et affiche une viabilité supérieure à celle d’un bassin hors-sol pour nage. Vous pouvez la monter et la récupérer plus facilement qu’un bassin enfoui. Si vous comptez déménager ultérieurement toutefois, il vaut mieux opter pour une installation totalement hors-sol. À la différence d’un bassin de nage à creuser, la piscine à moitié enterrée ne réclame pas d’importants travaux de terrassement et vous fait donc économiser plus. Ce type de bassin de baignade présente une partie partiellement émergente de la surface du sol. Il s’adapte idéalement aux terrains pentus ou légèrement en relief. Cette piscine confère aussi un certain niveau de sécurité, bien qu’elle nécessite la pose d’une protection en bois adéquate (exemple).

Bassin de nage en bois, plus d’avantages que d’inconvénients

La piscine en bois enfouie et un bassin de baignade à moitié hors-sol présentent tous deux des inconvénients. Quand le bassin doit être creusé, il s’incorpore à votre patrimoine. Une fois que vous l’avez installé, vous ne pourrez plus la démonter à condition de la défaire ou de la rénover. Ce qui n’est pas le cas d’une piscine semi-enterrée que vous pouvez plus facilement démonter et emporter avec vous au moment où vous allez déménager. L’installation d’un bassin de nage à creuser demande aussi des travaux plus conséquents, donc plus onéreux. De même qu’il exige la réunion des équipements indispensables à son fonctionnement (pompe, filtration) et des accessoires nécessaires : pool house, margelles, éclairages…

Si vous préférez opter pour cette solution, pensez par ailleurs à choisir le bon vernis pour bois de couleur afin d’en assurer l’étanchéité ! Pour le cas d’une piscine à moitié enfouie, sa pose dépend de la typologie du sol. Le fait que ce dernier soit humide ou trop rocailleux peut engendrer des coûts importants pendant les travaux de terrassement ou de remblaiement. Ceci généralement quand le terrain est spacieux et qu’il faut y situer en plus un bassin de nage d’une dimension assez grande. Qu’il s’agisse d’un bassin de baignade enfoui ou mi- hors-sol, il faudra aussi faire attention au choix du bois à privilégier. Vous avez la possibilité d’opter soit pour du bois composite soit pour du pin traité autoclave. Par ailleurs, il est nécessaire de le situer adéquatement en prenant soin de bien niveler le terrain pour en assurer la stabilité.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *